Exemple pratique : Shiatsu et maux de tête

Les maux de tête récurrents amènent souvent les personnes affectées à consulter un thérapeute complémentaire. A l’origine des maux de tête peut se trouver une situation de vie instable ou très éprouvante. Le stress et les peurs qui en découlent créent des tensions dans le corps. L’exemple tiré de la pratique d’une élève ci-après illustre bien un traitement de Shiatsu.

Une élève de 19 ans souffre de céphalées à répétition (pression crânienne). Le premier bilan révèle que la musculature des épaules et de la nuque est particulièrement tendue. Lors de l’entretien, elle mentionne que depuis quelques semaines, elle est confrontée à un stress particulièrement élevé en raison de la préparation aux examens de maturité. Son visage montre aussi de nombreuses zones tendues, dues selon elle à une sinusite dont elle ne s’est pas encore tout à fait remise. Son corps tout entier présente un tonus musculaire important. Il paraît contracté, le tissu conjonctif semble figé et comprimé. C’est comme s’il n’y avait pas assez d’espace disponible pour elle. Elle explique que depuis quelques semaines, elle n’a plus le temps de faire du sport et qu’elle est devenue un peu anxieuse.

Les séances qui suivent consistent essentiellement à libérer les tensions, à relancer la souplesse, le mouvement et la circulation à l’intérieur du corps et à approfondir les thèmes de l’ancrage, de la confiance et de l’espace que l’on s’accorde. Parallèlement au traitement, la cliente apprend des exercices simples de Qi-Gong qui ne lui prennent que peu de temps et qu’elle peut intégrer dans son quotidien. Ils l’aident à se détendre rapidement et servent de point d’appui pour aborder les thèmes spécifiques du traitement.

L’entretien pendant et après les séances montre que la préparation aux examens de maturité a particulièrement affecté la gestion de son temps. Des solutions sont recherchées ensemble avec elle pour pouvoir intégrer le sport de nouveau dans son quotidien, sans diminuer le temps d’étude. Après huit séances, la série de traitements peut prendre fin lorsque les maux de tête ont disparu durablement. Son état physique et psychique s’est considérablement amélioré et la cliente assume la responsabilité de sa propre santé.

 

Important
La raison d’un traitement en thérapie complémentaire est pratiquement toujours un symptôme, comme par exemple les maux de tête. Le traitement proprement dit n’est pourtant pas axé sur les symptômes mais a comme objectif un rétablissement global de la santé.

D’autres contributions concernant ce thème :
 _ L’effet du Shiatsu sur les maux de tête
 _ Les 4 phases d’un traitement de Shiatsu