Entrées par

La thérapie complémentaire en tant que profession de la santé

Ces dernières années, la thérapie complémentaire a gagné en importance dans le système de santé suisse en tant que complément à la médecine conventionnelle et alternative. Cette profession, dont la formation professionnelle et solide dure plusieurs années, donne lieu à des questions intéressantes sur sa position dans le système de santé, sur ses possibilités et ses limites.

Pourquoi il est important de prendre soin de soi-même

De nos jours, la vie quotidienne est rythmée par le numérique. Nous vivons dans un monde hyper-stimulant, interconnecté et effréné, dans lequel on oublie vite de prendre soin de soi-même. Bien qu’elle soit souvent sous-estimée, la capacité à bien s’occuper de soi-même est importante pour une vie saine et épanouie et constitue un pilier essentiel de la santé publique.

La guérison dans la thérapie complémentaire

Le concept de la guérison n’est pas défini de manière homogène. Dans certaines situations, une interprétation purement physiologique de ce concept peut être utile et pertinente – par exemple lorsqu’il s’agit de la guérison d’une jambe cassée. Dans d’autres cas, il est plus approprié d’adopter une vision holistique de la guérison en incluant les aspects physiologiques, énergétiques, psychologiques et sociaux. Ceux-ci peuvent jouer un rôle important dans le processus de guérison et sont très individuels dans leur expression. Dans la thérapie complémentaire, une compréhension globale et approfondie de la notion de guérison est d’une importance capitale.

Le toucher

Pour aller bien, nous avons besoin de toucher et d’être touché-e-s. Le toucher détend, renforce le système immunitaire et agit de manière préventive contre le stress. A l’heure de la crise du Covid-19 toutefois, le contact physique naturel fait défaut où fait peur. Les personnes qui sont mises en quarantaine sont même tenues à renoncer totalement à entrer en contact étroit avec autrui. Comment peut-on améliorer le bien-être dans une situation pareille ?