Le Shiatsu en cas de troubles anxieux − l’apaisement par le toucher

Le Shiatsu aide les personnes souffrant de troubles anxieux à mieux percevoir leur propre corps et à identifier leurs émotions et leurs processus internes. L’autorégulation s’en trouve renforcée et les personnes concernées apprennent à gérer les troubles de manière autonome.

Comment le Shiatsu agit-il en cas d’anxiété ?
En cas d’anxiété, le système nerveux autonome réagit souvent par une hyperexcitation ou un état de raidissement et d’inertie. Des symptômes tels qu’un pouls rapide, une augmentation de la pression artérielle, des difficultés respiratoires, des bouffées de chaleur/de froid, des tremblements, des sueurs, des diarrhées, un besoin urgent d’uriner, une agitation intérieure, des insomnies ou des cauchemars peuvent apparaître. Les muscles tendus et les problèmes circulatoires ou un système immunitaire affaibli peuvent également être les conséquences de l’anxiété.

Les personnes atteintes de troubles anxieux souffrent souvent de tensions internes intenses et chroniques et elles ont du mal à maintenir un équilibre sain et naturel entre les phases d’activité et de repos. Le toucher attentif et respectueux du Shiatsu les aide à s’ancrer dans leur propre corps, à le percevoir plus consciemment et à s’équilibrer. Ainsi, le bien-être physique, la sérénité et la stabilité mentale et émotionnelle se trouvent renforcés. La personne souffrant d’anxiété peut se détendre et reprendre confiance en elle.

Le Shiatsu peut aider les client-e-s à prendre conscience de leur hypervigilance et de leur surexcitation. En prenant conscience du stress et de l’hyperstimulation chronique qui en résulte, les client-e-s souffrant d’anxiété ont la possibilité de briser ce cycle. Le cadre thérapeutique de confiance est particulièrement important. Souvent, le trouble est dû à un évènement traumatisant et il faut faire preuve de délicatesse dans l’approche de la personne. Au cours de l’entretien, la thérapeute apprend généralement davantage au sujet de l’anxiété et de sa dynamique. Ce qui ne peut être exprimé verbalement, elle l’apprendra par le corps et son champ énergétique.

L’accompagnement empathique dans la thérapie de Shiatsu permet à la personne de prendre conscience du contexte dans lequel s’inscrit son anxiété et de développer un comportement actif face à celle-ci. Ce que la personne ressent à l’intérieur peut se montrer et elle peut en devenir consciente. C’est lorsque la peur est identifiée et peut être nommée, qu’elle peut se transformer.

Des exercices corporels et respiratoires guidés et choisis individuellement pour le quotidien aident à maîtriser les peurs dans des situations concrètes. Ce sont des stratégies élaborées en commun avec la thérapeute. Ensemble, elles recherchent ce qui pourrait soulager la personne dans une situation aiguë. En cas de panique, ces exercices aident la personne à prendre conscience de son corps et à s’ancrer. À cette fin, tous les sens peuvent être stimulés (p. ex. marcher sur le sol froid avec les pieds nus, laisser un tissu agréable glisser entre les doigts, respirer consciemment le parfum préféré, etc.)

Ces stratégies renforcent l’auto-efficacité des personnes concernées et leur permettent de regarder leurs craintes sous un angle nouveau. La peur devient plus tangible, peut être affrontée différemment et perd progressivement son caractère terrorisant.

En combinaison avec un traitement psychologique ou psychiatrique, la thérapie de Shiatsu orientée sur le corps peut avoir de très bons résultats en cas de troubles anxieux. D’autres méthodes de la thérapie complémentaire peuvent également apporter un soutien.

Weitere Beiträge zum Thema
_ L’importance du contact physique
_ Trouver un/une thérapeute compétent-e
_ Pourquoi il est important de prendre soin de soi-même