L’effet du Shiatsu sur la migraine

L’histoire des personnes qui souffrent de crises migraineuses récurrentes est souvent celle d’un long calvaire. La maladie entrave la qualité de leur vie de manière substantielle et affecte leur joie de vivre. Les méthodes de la thérapie complémentaire, dont le Shiatsu, permettent de prévenir les crises de migraine et de diminuer la prise de médicaments. C’est aussi la conclusion d’une étude récemment publiée (voir encadré ci-dessous).

Environ 15% de la population féminine et 5 à 7% de la population masculine souffre de crises migraineuses récurrentes. La douleur pulsatile est caractéristique de la maladie, d’autres symptômes peuvent aller de nausées et vomissements jusqu’aux symptômes de déficiences neurologiques. Ces personnes sont considérablement limitées dans leurs activités quotidiennes et il n’est pas rare qu’il leur faut des années pour trouver un traitement optimal pour combattre cette maladie généralement héréditaire.
Souvent, elles ont déjà parcouru un long chemin douloureux avant de consulter, parfois sur le conseil d’un médecin, une thérapeute de Shiatsu. Chez les femmes, un des facteurs déclencheur répandu de la migraine est la fluctuation hormonale (due au cycle menstruel). Mais le risque de crises migraineuses est aussi accru lors de phases difficiles de la vie très stressantes, dont les situations d’examen et les moments marqués par une charge de travail importante ou par une grande sollicitation au sein de la famille. Le Shiatsu, avec son approche thérapeutique globale, peut contribuer à soulager ces souffrances.

Réfléchir aux habitudes et relâcher les tensions
Pendant l’entretien, la thérapeute identifie ensemble avec le client ses habitudes et schémas comportementaux qui peuvent induire une crise migraineuse, l’objectif étant que le client puisse les reconnaître dans le quotidien, lâcher certains schémas et transformer ainsi les situations difficiles. La thérapeute accompagne le client avec beaucoup de compétence et de délicatesse dans ce processus qui améliore sa perception de soi et stimule ses forces d’autorégulation.

Pendant le traitement proprement dit, les clientes et clients ont la possibilité de se détendre, de refaire le plein d’énergie et de vivre le sentiment d’être accueillis. La pression rythmique et attentive sur le corps et les vaisseaux énergétiques engendre une sensation d’ampleur, d’intégralité et de calme. Des impulsions précises stimulent l’énergie vitale, le « Ki », dans l’objectif de soutenir les personnes à pouvoir lâcher leur schémas contraignants. Quand les blocages énergétiques et les tensions musculaires se relâchent, les personnes retrouvent leur capacité naturelle d’autorégulation qui leur permet d’harmoniser et d’affronter les conditions de vie difficiles avec plus de résilience.
Le Shiatsu peut fournir une contribution précieuse à la prévention des crises de migraine, c’est ce que confirme une étude pilote récemment publiée.

Une étude le démontre : le Shiatsu peut diminuer la prise de médicaments en cas de migraine
L’étude a été réalisée à l’Université « La Sapienza » de Rome et examine si le Shiatsu peut, en combinaison avec un traitement d’amitriptyline1, réduire la fréquence des crises de migraine. Les différents groupes de participants ont été traités soit avec du Shiatsu, soit avec de l’amitriptyline, soit avec une combinaison des deux. L’objectif était d’obtenir une réduction des jours de migraine et de la quantité mensuelle d’analgésiques prise par les personnes concernée. Dans tous les groupes, on a constaté une réduction de la fréquence et de l’intensité moyenne des maux de tête pendant le traitement, ce qui a permis aux personnes concernées de prendre nettement moins d’analgésiques. Mais contrairement au traitement d’amitriptyline, le Shiatsu était très bien toléré et ne provoquait aucun effet secondaire. De plus, le Shiatsu tout seul ou combiné, avait pour effet une prise d’analgésiques inférieure à celle d’un traitement purement médicamenteux avec de l’amitriptyline.

1) L’amitriptyline est un médicament qui fait partie du groupe des antidépresseurs tricycliques utilisé entre autres pour prévenir la migraine.

* Aux fins d’une meilleure lisibilité, il a été renoncé à l’utilisation simultanée des formulations des deux genres. Toutes les désignations de personnes sont applicables tant aux hommes qu’aux femmes.

D’autres contributions concernant ce thème
_ Abstract du l’etude
_Migraine ou des « simples » maux de tête ?
_ Une étude le démontre : le Shiatsu peut diminuer la prise de médicaments en cas de migraine
_ Le Shiatsu aide à soulager le stress