Les premiers thérapeutes de Shiatsu obtiennent le diplôme fédéral

La reconnaissance du Shiatsu comme méthode de la thérapie complémentaire ouvre, aussi aux thérapeutes de Shiatsu* fortes de longues années d’expérience professionnelle, la voie à l’obtention d’un diplôme fédéral. Jusqu’en 2021, elles auront la possibilité d’obtenir, de manière simplifiée, le certificat de branche par une procédure d’équivalence et ensuite de passer l’examen professionnel supérieur. Environ 800 thérapeutes complémentaires de toutes les méthodes se sont vu décerner leur diplôme fédéral en raison des dispositions transitoires et des premiers examens supérieurs professionnels ayant eu lieu.

C’est le 9 septembre 2015, que le règlement d’examen, qui mentionne le Shiatsu comme une méthode de la thérapie complémentaire, a été mis en vigueur par le Secrétariat d’Etat à la formation, à la recherche et à l’innovation (SEFRI). Avec cette décision, les conditions nécessaires ont été créées pour que les futurs thérapeutes de Shiatsu et ceux qui pratiquent déjà puissent obtenir un diplôme fédéral en thérapie complémentaire.

Période transitoire de cinq ans
Les thérapeutes complémentaires pratiquant déjà et qui sont en possession d’un diplôme de branche, ont la possibilité de le convertir en diplôme fédéral pendant une période transitoire de cinq ans. Jusqu’à présent, plus de 750 diplômes ont été délivrés a posteriori, 50 autres suite à l’examen professionnel supérieur passé avec succès, dans près de dix pour cent des cas il s’agit de thérapeutes de Shiatsu. Pour les thérapeutes avec une longue expérience professionnelle, sans diplôme de branche, l’admission à l’examen professionnel supérieur passe par la procédure d’équivalence certificat de branche. Jusqu’au début de cette année, plus de 300 thérapeutes complémentaires s’y sont inscrits, deux tiers ont ensuite déposé le dossier nécessaire en été 2017. Plus de vingt pour cent des dossiers ont été soumis par des thérapeutes de Shiatsu.

«Nous recommandons à tous les thérapeutes qui planifient de pratiquer pendant plus de sept ans encore de parcourir la procédure d’équivalence qui mène au certificat de branche, au cours des deux années à venir.»
Association Suisse de Shiatsu

Examen professionnel supérieur en thérapie complémentaire
Dans quelques semaines, l’examen professionnel supérieur en thérapie complémentaire (EPS), qui est organisé par l’OrTra TC, aura lieu pour la troisième fois. On peut constater que le nombre de diplômées progresse continuellement. L’Association Suisse de Shiatsu félicite les diplômés de l’EPS et encourage la professionnalisation dans le domaine de la thérapie complémentaire.

D’autres contributions et informations concernant ce thème :
_ Le Shiatsu en tant que profession : comment devenir thérapeute de Shiatsu
_ Procédure d’équivalence certificat de branche
_ Profil professionnel thérapeute complémentaire, OrTra TC

*Aux fins d’une meilleure lisibilité il a été renoncé à l’utilisation simultanée des formulations des deux genres. Toutes les désignations de personnes sont applicables tant aux hommes qu’aux femmes.