Exemple pratique : Shiatsu et migraine

L’histoire des personnes qui souffrent de crises migraineuses récurrentes est souvent celle d’un long calvaire. En Suisse, pas moins d’un million de personnes souffrent plus ou moins souvent de ces maux de tête pulsatiles et d’autres symptômes. Le remède miracle contre la migraine n’existe pas encore. L’approche thérapeutique globale du Shiatsu peut aider les personnes concernées à trouver repos et détente, à lâcher leurs habitudes stressantes et soulager ainsi leurs souffrances. Voici un exemple tiré de la pratique.

Une cliente de 55 ans souffre d’une migraine chronique depuis sa puberté. Les crises se produisent environ deux à trois fois par semaine. Son système immunitaire est affaibli et elle attrape souvent des refroidissements. Elle souffre aussi régulièrement de problèmes gastriques. Aucun remède n’a été trouvé à ce jour pour soulager durablement ses troubles. Sa neurologue traitante n’a pas trouvé de cause médicale à ses symptômes et l’a orientée vers une thérapeute de Shiatsu.

Lors de l’entretien préliminaire, la thérapeute de Shiatsu aborde les symptômes en détail. Avant une crise de migraine, la cliente a des problèmes de concentration et souffre souvent de troubles visuels, une sorte de scintillement. Le jour après la migraine, elle est d’une humeur dépressive et ressent une grande tristesse. Pendant la migraine, elle a souvent des nausées, parfois elle doit vomir. De plus, elle se plaint de problèmes gastriques, de tensions dans la nuque et de refroidissements récurrents. La cliente se fait aussi beaucoup de soucis.

Ouvrir des espaces
Lors du premier traitement, la cliente est fortement enrhumée. La thérapeute de Shiatsu discute l’objectif thérapeutique avec la cliente et se focalise sur le renforcement de l’autorégulation pour cette séance-là. La pression douce qui est caractéristique du Shiatsu permet une ouverture de l’espace du thorax et des poumons. Pendant le traitement, la cliente peut se détendre, lâcher les pensées et retrouver le moment présent, ce qui lui permet de relâcher ses tensions cervicales. La cliente se rend compte du bien que lui fait le fait de prendre du temps pour soi et qu’elle se sent déjà mieux rien qu’en se posant de manière consciente. Au cours d’une série de traitements, il apparaît toujours plus nettement que la cliente a l’impression de ne pas occuper assez d’espace au sein de sa famille et qu’elle ne formule que rarement ses besoins. Elle prend conscience du fait qu’elle désire depuis longtemps une chambre rien qu’à elle, où elle peut peindre ou se retirer après une journée fatigante.

Changer les habitudes avec attention
Elle cherche le dialogue avec son mari dans l’objectif de réaliser l’idée de son lieu de retraite. Elle apprend, accompagnée de la thérapeute de Shiatsu, à être à l’écoute de ses propres besoins et à les communiquer à sa famille. Son état émotionnel s’améliore considérablement et un léger soulagement des troubles gastro-intestinaux se fait sentir.

Alors que la fréquence des crises de migraine diminue à la suite des prochains traitements, l’intensité de la douleur reste la même.

Lors d’une séance ultérieure, la cliente se plaint à nouveau de brûlures d’estomac. Pendant le traitement et avec le soutien de la thérapeute de Shiatsu, elle essaye de ressentir quels sont les situations de vie et les aliments qui affectent son estomac. Plus tard, la cliente mentionne sa forte consommation de café, de quatre à six tasses par jour. La thérapeute de Shiatsu essaie de la motiver de renoncer quelques jours au café, afin de voir si une consommation moins importante aurait un impact positif sur ses problèmes d’estomac et sur la migraine. Après avoir renoncé pendant quatre jours au café, elle est libérée pendant toute une semaine de ses crises de migraine. Durant les semaines qui suivent, la cliente essaie plusieurs boissons et trouve un café à base de céréales qui lui convient. De plus, elle a aménagé entretemps une pièce de peinture où elle prend du temps pour elle, et elle continue avec des séances de Shiatsu hebdomadaires. Le fait de prendre conscience de soi-même, un meilleur accès à sa perception physique qui en découle et l’entretien thérapeutique ont permis à la cliente de mieux lâcher prise, de se détendre, de réfléchir à sa situation et de l’adapter le cas échéant. Ses crises de migraine ont désormais diminué de la moitié.

 

D’autres contributions concernant ce thème :

_ Migraine ou des « simples » maux de tête ?
_ Une étude le démontre : le Shiatsu peut diminuer la prise de médicaments en cas de migraine
_ L’effet du Shiatsu sur la migraine
_ Le Shiatsu aide à soulager le stress