Interview avec Pascale Jacot-Descombes 2ème partie

2ème partie de l’interview :

Le Shiatsu est une méthode efficace pour affiner la perception corporelle. La thérapeute de Shiatsu Pascale Jacot-Descombes sait que ceci est particulièrement important lors du traitement de clients souffrant de stress ou d’un burnout (voir 1ère partie de cette interview). Au fil des ans, elle s’est entre autres spécialisée dans le domaine du stress et du burnout et raconte comment les personnes peuvent être traitées en thérapie complémentaire avec le Shiatsu et quels défis se posent à la thérapeute.

En cas de stress et de burnout, il est important que les personnes concernées améliorent leur perception de soi afin de reconnaître très tôt les signaux d’alarme de leur corps. Comment  travailles-tu dans cet objectif lors d’un traitement de Shiatsu ?
Un exercice efficace que j’ai appris de Joachim Schrievers consiste à éveiller le client verbalement à son ressenti corporel au début du traitement avec une question comme : « Où sentez-vous de la lourdeur dans le corps ? » Ce sont souvent les parties tendues qui ont besoin d’attention. Les parties légères sont souvent celles que nous avons du mal à ressentir, elles sont moins reliées à nous. Un autre exercice utile est de faire ressentir à la cliente la jambe que je viens de traiter pour la comparer à l’autre. Le fait de trouver des mots pour le décrire l’aide à affiner sa perception corporelle. Parfois je fais un petit voyage à travers le corps et je demande au client de ressentir son axe central ou la différence entre la partie droite et gauche de son corps. J’annonce aussi qu’à la fin du traitement, la personne aura encore le temps de ressentir pour comparer. Parfois, quand je rencontre une zone tendue, je peux demander : « Comment vous la percevez ? » Les clientes peuvent ainsi percevoir ce qui a changé dans leur corps pendant le traitement. En accompagnant les personnes de cette manière avec du Shiatsu, nous leur enseignons à mieux ressentir leur corps. C’est une de nos principales tâches dans le Shiatsu.

« Dans le Shiatsu, nous enseignons à nos clients à mieux percevoir leur corps. »

Parfois le stress et le burnout ont des causes profondes en rapport avec les schémas de comportement personnels, comment vois-tu cela ?
Oui, c’est effectivement le cas : dans les situations de stress, les anciens schémas de comportement sont facilement activés. C’est pourquoi il est important d’identifier les causes et de travailler ces schémas, aussi en médecine de l’Extrême-Orient et en thérapie complémentaire. Plus concrètement, je peux examiner avec le client son quotidien pour trouver quand il peut travailler moins, ce qu’il peut lâcher et comment il peut être moins perfectionniste. Souvent, lors de cette confrontation, d’anciens conditionnements surgissent : le sentiment par exemple de ne jamais satisfaire aux exigences, de toujours devoir être plus performant. Ce conditionnement peut être source de perfectionnisme et il doit être travaillé : « Qu’est-ce qui me pousse à toujours travailler plus ? Pourquoi ai-je l’impression de ne pas satisfaire aux exigences ? Pourquoi ne suis-je pas capable de dire non ? Pourquoi ne puis-je pas reconnaître que j’en ai trop ? Qu’est-ce qui m’empêche de chercher de l’aide ? » Voilà des questions qui aident à creuser les schémas typiques lors de stress et d’un début de burnout.  Selon le type de personne, un autre credo peut être : « Je veux avoir du succès, je veux atteindre quelque chose ! » Ce qui n’est pas foncièrement mauvais. Mais, derrière cette motivation se cachent parfois des messages reçus des parents comme : « Tu ne nous satisfais pas si tu ne fournis pas une performance excellente. » Le stress et le burnout ont finalement aussi pour thème l’estime de soi : peu d’entre nous ont appris qu’ils sont aimés tels qu’ils sont, sans devoir fournir des performances, par exemple avoir bonne apparence ou avoir du succès. Ces schémas de comportement sont un indice qu’en plus du Shiatsu, une psychothérapie pourrait être indiquée.

« Le stress et le burnout ont aussi pour thème l’estime de soi : peu d’entre nous ont appris qu’ils sont aimés tels qu’ils sont, sans devoir fournir des performances. »

Quels sont les défis qui se posent pour la thérapeute lors du traitement de personnes affectées par le stress ou un burnout ?
Dans la situation d’un burnout ou de stress, la cliente doit impérativement contribuer à son rétablissement en changeant de comportement ou de style de vie. Si elle n’est pas prête ou incapable de faire cela, je dois me demander, en tant que thérapeute complémentaire, s’il est vraiment de mon ressort de continuer à la redresser énergétiquement avec des traitements de Shiatsu, juste pour lui permettre de continuer comme d’habitude.

« Dans la situation d’un burnout ou de stress, la cliente doit impérativement contribuer à son rétablissement en changeant de comportement ou de style de vie. »

Est-ce que nous ne mettons pas nos clients alors sous pression de devoir atteindre un objectif, même dans le Shiatsu ? Le Shiatsu, n’est-il pas un lieu où, exceptionnellement, on ne doit pas fournir de performance ?

Le Shiatsu peut en effet être une île tranquille dans le quotidien où le client peut faire le plein. Peut-être que quelqu’un n’est pas encore prêt ou capable au début de s’attaquer aux changements nécessaires. Il n’y a pas de mal à ça. Toutefois, ce qui est important, c’est d’en parler ouvertement. En tant que thérapeute, je dois adopter une position claire. Le Shiatsu est tellement nourrissant qu’il se prête à merveille pour la régénération. Il procure une sensation de plénitude. Il peut potentiellement créer les conditions nécessaires pour pouvoir faire un premier bilan ou s’ouvrir aux changements.

Dans quelles situations le travail avec d’autres professionnels de la santé – psychologues, médecins, psychiatresest-il indiqué ?
Il est très important de faire appel à d’autres professionnels de la santé. Moi-même, je collabore avec une naturopathe. Ce peut être utile quand il s’agit par exemple d’une adaptation de l’alimentation chez un client souffrant de stress ou d’un burnout ou de faire un apport en micronutriments, essences florales, spagyrie, teintures mère ou phytopréparations. Le médecin de famille est souvent le premier interlocuteur, il est important pour l’examen médical. Le support d’une psychiatre est indiqué quand une psychothérapie ou même des médicaments (psychotropes) sont nécessaires. Je fais appel à mon réseau de partenaires professionnels dès que je remarque que je n’avance plus. Certaines cliniques du burnout proposent du Shiatsu avec succès. Ceci motive les clientes à prendre un rendez-vous de Shiatsu avant leur sortie afin de se faciliter la transition entre la clinique et le quotidien. C’est un premier pas vers la prise en charge de soi-même et marque l’interface entre la médecine conventionnelle et la thérapie complémentaire.

Le concept de Yin et Yang ainsi que le système des cinq phases de transformation sont importants dans le Shiatsu. Comment la thématique du stress et du burnout se montre-t-elle dans l’optique des cinq phases de transformation ?
Comme le nom l’indique, le feu intérieur s’est consumé. Les personnes concernées se sont donc passionnées pour quelque chose avant : leur travail, un objectif personnel ou leur volonté de fer pour atteindre quelque chose. Pour permettre à ce feu de brûler, l’énergie qui est attribuée à l’élément Eau qui réside dans les Reins en Médecine Traditionnelle Chinoise, est nécessaire. Les Reins fournissent de l’énergie jusqu’à ce qu’ils soient épuisés. Souvent, cela dure très longtemps, comme l’aboutissement à un vrai burnout peut durer longtemps lui aussi. L’énergie des Reins, le « Jing », est la force fondamentale dont nous héritons à la naissance et que nous consumons au cours de notre vie. Nous ne pouvons pas nous en réapprovisionner, mais nous pouvons l’entretenir en prenant soins de nos ressources, par exemple en se promenant dans la nature, en écoutant de la musique ou en vaquant à d’autres activités de loisir. Ce sont surtout aussi une bonne alimentation et une respiration profonde qui contribuent à conserver le Jing jusqu’à un âge avancé. Notre société, axée sur l’activité et les performances, est cependant très orientée sur le Yang. C’est pourquoi il est important de prendre soin du Yin, de l’entretenir et de créer des îles de régénération.

S’agit-il donc d’un déséquilibre entre Feu et Eau dans le burnout ?
Oui, mais fondamentalement tous les éléments sont concernés. Quand l’élément Eau est épuisé il ne peut plus nourrir l’élément Bois. Le Bois affaibli a du mal à prendre des décisions ou développer des visions pour déterminer son plan de vie ou prendre en main sa propre destinée. Quand le Feu brûle de manière incontrôlée, il se consume. La joie tranquille de l’empereur Cœur a disparue. Sous l’effet de stress et de burnout, l’alimentation est souvent déséquilibrée, ce qui renvoie à l’élément Terre. Les personnes mangent trop ou trop peu ou ont de mauvaises habitudes alimentaires. Certaines essaient de se « nourrir » avec du café, des cigarettes, de l’alcool ou des drogues. La Terre est aussi synonyme de tout ce qui est cyclique, elle a besoin de continuité et s’épuise si on brûle la chandelle par les deux bouts en travaillant jusqu’à tard dans la nuit. L’élément Métal a pour thème le repli sur soi et la respiration. Les personnes atteintes d’un burnout ont souvent une respiration très superficielle. Elles ne vont pas chercher suffisamment d’énergie – Qi – dans l’univers. Il en résulte un approvisionnement en énergie des organes et cellules trop pauvre pour bien pouvoir fonctionner. L’élimination est aussi réduite, et le corps n’arrive qu’insuffisamment à se libérer des acides et d’autres substances nuisibles. C’est un cercle vicieux que nous pouvons briser avec le soutien du Shiatsu.

Interview : Janine Messerli

Informations biographiques :

Pascale Jacot-Descombes (55) est thérapeute complémentaire avec diplôme fédéral dans la méthode Shiatsu, fondatrice d’une école de Shiatsu suisse et enseignante de Shiatsu.

Autres contributions concernant ce thème :

Vers la 1ère partie de l’interview
Le Shiatsu aide à soulager le stress
L’effet du Shiatsu sur le stress
Exemple pratique : Shiatsu et stress
Job-Stress-Index
Qu’est-ce que le stress ?